Blog de Pierre Eyben

Ecologie plus verte, socialisme plus rouge
Conseiller communal

Carnet d’un conseiller rouge-vert : 17 décembre 2018

Premier véritable Conseil communal ce 17 décembre.  Au programme, pas moins de 230 points.

Le Conseil débute par les diverses interpellations.  Chaque groupe politique a droit à un nombre d’interpellations en fonction du nombre d’élus dont il dispose. Le nouveau ROI ayant été retardé (la nouvelle majorité aura multiplié les reports ces dernières semaines), on fonctionne toujours sur base de l’ancien. Dans un souci de maitrise du temps, les interpellations sont limitées à deux minutes maximum, suivies de deux minutes pour la réponse de l’échevin en charge ou du bourgmestre et d’une minute de réplique éventuelle.   C’est un exercice complexe que de faire tenir dans un temps aussi limité une mise en contexte et quelques questions un peu précises.  La nouvelle présidente du Conseil fait respecter scrupuleusement le timing (micro coupé dès que le temps imparti est écoulé).  Ceci a le don de générer des frustrations auprès de certains conseillers, frustrations légitimes quand les thématiques abordées sont d’importance.  Eviter que les interpellations ne se muent en tribunes me semble sein.  Par contre, cette limitation et sa mise en application me semblent un peu inutilement strictes, surtout au regard du fait qu’aucune limitation de temps n’existe lorsque les points du CC sont débattus.  Lors du même CC, on a ainsi vu des conseillers et échevins échanger de longues minutes sur des sujets de bien moindre importance à mon estime.

Au niveau du contenu, on débute avec une interpellation sur “housing first” (une pratique de lutte contre le sans-abrisme fonctionnant avec succès dans plusieurs pays et soutenue également par Vert Ardent) d’un conseiller PTB pointant très justement le fait que notre ville voit s’installer des « camps » de tentes dans certains parcs (notamment à la Chartreuse).  La thématique du sans-abrisme n’est pas simple.  Elle mêle injustice sociale manifeste à l’échelle du pays, manque de moyens alloués par la ville (quoi qu’elle en dise) pour aider les victimes de ces injustices, et parfois une réelle problématique de refus de certains sans-abris de passer par les structures d’aide qui existent. Dans les faits, force est de constater que c’est un réseau de solidarité citoyen qui supplée aux manquements des autorités publiques.

Vient ensuite une double interpellation (dont Guy Krettels pour Vert Ardent) sur une demande de relogement pour les habitants de la Voix des Sans-Papiers (actuellement 80 personnes dont 20 enfants) qui squattent un bâtiment de la ville boulevard Sainte Beuve et sont menacés d’expulsion. Suite à un rapport des pompiers, un avis d’inhabitabilité a été émis.  Il arrivera à échéance en mars et aucune solution n’est encore trouvée (ni pour mettre en conformité le bâtiment ni pour en réquisitionner un autre). Le bourgmestre a quelque peu botté en touche, tout en se déclarant favorable à une régularisation, seule véritable solution.  Il devrait passer le mot à son partenaire MR.

Vient mon tour de faire ma première interpellation concernant le site Open-data de la ville. Elle se trouve ICI.  J’ai travaillé celle-ci avec ma collègue Elena Chane-Alune.  Le texte complet expliquant le sens de cette interpellation (comme toutes celles de mes collègues) est disponible sur le site de Vert Ardent.   C’est un enjeu sans doute un peu technique mais pourtant assez crucial me semble-t-il.  Ceux qui me lisent savent mon attachement à la question d’un approfondissement de la démocratie, notamment comme outil pour contrer les courants populistes. Avoir sur un site à disposition de toutes et tous, l’ensemble des données statistiques majeures de notre ville est un enjeu important.  Le site acteuel est encore très parcellaire.  L’Echevin s’engage à compléter le site actuel en lien avec l’administration dont je ne manque pas de saluer le travail par ailleurs.  Nous veillerons notamment à ce que des données visant à une plus grande transparence de l’action publique (par exemple la liste des asbl financées par la commune) soit disponible.

Interpellation du PTB sur le dossier des contrats APE et sur la menace pesant sur le personnel ayant ce statut.  L’échevine Yerna assure que la ville compensera l’éventuelle perte de 40 emplois APE si cela devait être le cas en 2020.

Interpellation la conseillère Carine Clotuche pour le CDH concernant un détournement au sein d’une asbl financée par la ville.

Interpellation Quentin sur la problématique des terrasses Horeca et de leur (non)régulation, interpellation qui a d’ailleurs donné lieu à un article dans la DH . Interpellation de Céline Lambeau pour VEGA sur la problématique des barquettes en plastique utilisées pour les repas servis dans les crèches de la ville.

Le point concernant le nouveau ROI est reporté. J’y reviendrai car des modifications non souhaitables sont envisagées.

Discussion concernant la nouvelle CCATM.  Intervention de Quentin Le Bussy pour Vert Ardent.

Discussion concernant « retour volontaire » et l’engagement d’une personne sur Liège (via un subside fédéral « convention CONEX ») pour donner de l’information aux migrants concernant leur droit au retour volontaire.  Véronique Willemart intervient pour Vert Ardent afin d’expliquer notre malaise concernant un document qui en son introduction fixe pour objectif de « chercher, trouver et informer les personnes en résidence précaire ». L’échevine Julie Fernandez explique sa positon qui est d’utiliser ce subside sans souscrire à la politique fédérale en matière de migration. Le PTB vote OUI, le CDH et Vega s’abstienne.

Concernant le commission de l’échevin Gilles Foret, on aborde l’accord cadre sur les prestations ponctuelles de nettoiement, de collectes et de vidanges de corbeilles.  Le recours à une firme privée – ce qui n’est pas nouveau puisque cela date de 2005 – et non à Intradel nous interpelle toutefois.  Notons cependant que les conditions de travail sont plutôt protégées puisqu’il s’agit de la commission paritaire 121 qui est assez favorable. Petit détail, grâce à notre intervention en commission, le principe de véhicules moins polluants initialement prévu uniquement pour l’hyper-centre a été élargi à la périphérie.  Vert Ardent s’abstient sur ce point.  Oui pour le CDH, non pour PTB. Je n’ai pas relevé le vote de Defi et Vega.

Je dépose ma première question orale concernant la présence d’un énorme panneau publicitaire illégal devant la gare des Guillemins et la possibilité de rédiger un Guide Communal d’Urbanisme en complément d’un Guide Régional d’Urbanisme.  Elle se trouve ICI.  Réponses très insatisfaisantes et donc une question écrite complémentaire sera envoyée.

Partie à huis-clos et clôture du CC par la présidente.

 

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :