Blog de Pierre Eyben

Ecologie plus verte, socialisme plus rouge
Conseiller communal

Motion wagon-thermos (version amendée)

Ci-dessous la motion proposée le 29/4 après amendements du MR (et refusée par le bourgmestre).

Sauvegarde et valorisation d’un wagon-thermos, symbole de la sidérurgie liégeoise.

 

Considérant qu’avec l‘expiration fin 2018 de la mise sous cocon de l’outil, la fermeture de la phase à chaud de la sidérurgie en région liégeoise semble malheureusement irréversible (ce qui constitue un drame économique et social majeur pour notre région) ;

Considérant qu’à défaut d’avoir pu préserver cette activité économique intimement liée à l’essor industriel de Liège, il est essentiel de préserver son histoire ;

Considérant que des régions industrielles voisines de la Wallonie comme la Ruhr, la Sarre ou la Lorraine ont réussi à préserver des témoins de l’épopée industrielle pour les recycler en parcs paysagers, musées ou espaces économiques.

Conscient que l’enjeu principal, après la destruction du haut-fourneau HF6, est bien la préservation du haut-fourneau HFB à Ougrée – magnifique témoin de la puissance industrielle de nos régions.

Considérant toutefois qu’un autre symbole, plus modeste peut-être mais plus spécifique encore de la sidérurgie liégeoise, est le wagon-thermos qui sur les 21 kilomètres de voie unique transportait la fonte en fusion à partir des hauts-fourneaux jusqu’à l’aciérie de Chertal depuis la mise en route de cette usine par Espérance-Longdoz en 1963.

Considérant que les derniers exemplaires de cet outil ferroviaire typique de notre région, témoin de la dispersion des outils de l’industrie sidérurgique de notre bassin sont actuellement en train de se dégrader rapidement.

Constatant qu’une pétition demandant aux autorités communales, provinciales et régionales d’agir pour leur préservation a recueilli 2500 signatures, témoignant de l’attachement des liégeoises et liégeois à ce symbole.

Considérant que, avec la Maison de la Métallurgie et de l’Industrie de Liège (MMIL), Liège dispose de toute l’expertise nécessaire pour monter ce dossier à la perfection ;

 

Le Conseil

Demande aux autorités de la Région wallonne en charge du Patrimoine de

  • mettre les wagons thermos (au minimum un « petit » et un « grand »)  sur la liste de sauvegarde du patrimoine, prélude au classement ;

  • entamer les contacts avec le propriétaire actuel afin de lui demander s’il est disposé à céder gracieusement à une autorité publique ou patrimoniale ad-hoc un ou plusieurs exemplaires de wagons-thermos parmi les mieux conservés ;

  • dégager  les moyens budgétaires d’urgence dans le cadre d’un certificat de patrimoine pour protéger les derniers wagons intéressants ;

  • d’étudier la possibilité avec la Direction générale des Routes du SPW de placer les wagons-thermos ainsi protégés à des endroits de grande visibilité, par exemple sur un rond-point ;

Demande aux autorités de la Fédération Wallonie-Bruxelles, pouvoir co-subsidiant de la MMIL, de prévoir des moyens supplémentaires spécifiques à ce projet précis ;

Demande, en cas de classement, aux autorités provinciales et communales d’assister budgétairement la Région wallonne dans le cadre de ce dossier dans les mêmes proportions que pour un monument architectural.

Propose à la MMIL de prendre la direction d’un groupe de travail regroupant les conseillers communaux intéressés par le projet et les responsables des administrations concernées ;

Laisser un commentaire