Blog de Pierre Eyben

Ecologie plus verte, socialisme plus rouge
poste
Humeur du jour

Rachat de PostNL par Bpost : Nouvelle étape regrettable pour une entreprise publique qui a perdu le Nord

Bpost vient d’officialiser son offre de rachat de PostNL pour pas moins de 2,5 milliards d’euros. On sait désormais à quoi auront servis, depuis la privatisation partielle de cette entreprise publique, la fermeture de la moitié des bureaux de poste du pays (650 au total), l’augmentation de 80% du prix du timbre, les plans Géoroute successifs, les plus de 15.000 équivalents temps-plein sacrifiés. Toutes ces mesures ayant permis de réaliser des bénéfices croissants aux dépends du service rendu aux usagers de la poste et de ses propres travailleurs, auront permis d’acheter une autre poste … à laquelle faire subir le même sort. Le cercle pernitieux de concentration et de rationalisation propre aux secteurs libéralisés est en marche. Notre poste jadis « proie » de la poste danoise privatisée est désormais dans le rôle du chasseur.

Je dois être un fieffé idéologue gauchiste (à droite on ne fait pas d’idéologie, on est réaliste c’est bien connu) mais pour ma part, je pensais qu’une entreprise publique comme la poste, cela servait d’abord à rendre ici un service à la population en distribuant – si possible efficacement et sans trop polluer – du courrier, des documents administratifs, les journaux, des colis, et accesoirement en offrant un tissus d’implantations locales permettant aussi un service bancaire de proximité. Je pensais que ce service – comme l’accès à des transport en commun, à l’eau, au gaz, à l’électricité, au web et à la téléphonie, etc – relevait de droits universels et ne pouvait être considéré comme une simple marchandise. 

Pour celles et ceux qui souffrent de la même maladie que moi qui consiste à penser que des services publics, et plus spécifiquement des entreprises publiques agissant avec une philosophie qui n’est pas uniquement celle de la recherche de profit, cela continue de faire sens, une initiative en justice contre la loi autorisant à la privatisation totale des entreprises publiques que sont Proximus et BPost est toujours en cours.  Environ 2000 personnes y ont déjà apporté leur soutien, n’hésitez pas à en faire de même en signant la pétition « Annulons la loi sur la privatisation des entreprises publiques »

 

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :