Blog de Pierre Eyben

Ecologie plus verte, socialisme plus rouge
Conseiller communal

Un jour, une proposition : Améliorer le fonctionnement de la CILE

Les dernières semaines ont vu la recrudescence d’incidents sur le réseau de distribution d’eau géré par la CILE avec un nombre important de fuites constatées à Liège.

Ceci est dû à la vétusté et au mauvais entretien de notre réseau de distribution d’eau. En effet, le taux de renouvellement des canalisations gérées par la CILE ne cesse de baisser (à peine 0.2% en 2016). Alors que la durée de vie d’une canalisation est estimée entre 30 et 80 ans, au taux actuel, il faudrait 500 ans pour renouveler l’ensemble des canalisations !

Les ruptures de canalisations se multiplient et les pertes grimpent à un niveau record. En 2016, à peine 73% de l’eau captée et traitée (à grands frais) a été distribuée. À titre de comparaison, le rendement du réseau public Eau de Paris est de l’ordre de 92%. En conséquence, le coût de l’eau explose puisque près de 30% de l’eau potabilisée est perdue.

Afin de mettre fin à cette situation Vert Ardent porte plusieurs propositions phares :

  • Notre première priorité est d’investir enfin massivement et urgemment dans le renouvellement des conduites d’eau. Le taux de renouvellement annuel des canalisations doit être supérieur à 1%. Ce renouvellement est par ailleurs l’occasion de penser en même temps à l’installation de réseaux de chaleur tels qu’ils existent déjà dans plusieurs grandes agglomérations européennes comme Copenhague ou, plus près de nous, sur le campus du Sart Tilman.
  • Notre seconde priorité concerne le prix de l’eau. Ces dernières années, le prix de l’eau a explosé. Le Coût Vérité de Distribution a augmenté de 27% en 7 ans, et le Coût Vérité d’Assainissement de plus de 75%. En outre, les montants à payer sont liés à la quantité d’eau consommée mais peu progressifs. Les représentants de Vert Ardent au sein de la CILE défendront une révision en profondeur de la logique tarifaire en tenant compte du nombre de personnes domiciliées dans le logement et en appliquant une tarification plus progressive en fonction du niveau de consommation. Les premiers m³ d’eau par personne seront gratuits, tandis que le remplissage d’une piscine coûtera plus cher qu’aujourd’hui. Nous lutterons également contre la politique actuelle de la CILE de pose de limiteurs de débits (par exemple en faisant intervenir un médiateur).

D’autres pistes peuvent également être explorées pour faire baisser le prix de l’eau :

  • participer à la transformation du modèle agricole pour diminuer la quantité de pesticides et de nitrates et partant le coût de la potabilisation de l’eau
  • augmenter le taux de production propre de la CILE car l’eau achetée à des externes coûte beaucoup plus cher.
  • mettre un terme à la politique de sponsoring pratiquée par la CILE à des fins clientélistes, tout en renforçant son rôle de partenaire d’événements sportifs et festifs pour y garantir l’accès gratuit à l’eau.

Notre programme compte encore d’autres mesures comme l’installation de fontaines à eau dans les espaces publics (au CC de Liège, Sarah Schlitz a d’ailleurs déjà fait avancer cette mesure) et l’utilisation de l’eau de pluie à des fins domestiques.

L’accès à l’eau est un droit essentiel.  Vert Ardent compte s’y atteler prioritairement.

Facebooktwittermail

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :